154321
1

la clinique

« Ma mission première est de ramener la vue à tout patient qui arrive chez moi. Aider l’individu à ne pas échouer, à ne pas devenir aveugle, c’est mon objectif le plus important ». Au-delà de la satisfaction esthétique en sortant de la clinique, le plus important est de voir le monde qui nous entoure le mieux possible. Une expérience de plusieurs dizaines d’années dans l’optique et un travail efficace – tant dans des institutions comme l’Armée de l’Air, la caisse Maccabi, ou Tel Hashomer, que dans le cadre de sa clinique privée- des dizaines de milliers de patients, dont des nourrissons et des enfants (« examiner la vue des enfants est ce qu’il y a de plus passionnant » relate Claude), ont fait de Claude un des optométristes les plus compétents d’Israël.

Au delà de l’investissement personnel de Claude, de son amour du métier, d’une expérience et d’un savoir sans équivalent, la clinique est aussi équipée des moyens techniques les plus modernes, et d’une équipe professionnelle, sympathique et courtoise. Un suivi ophtalmologique approprié se fait depuis l’enfance jusqu’à un âge avancé. Des maladies ophtalmologiques peuvent se manifester à tout âge, et il s’agit de les dépister au plus tôt pour mieux pouvoir les soigner.

Un dépistage précoce et une collaboration efficace avec un médecin, permettent d’améliorer sensiblement la vue du patient et parfois même de la lui sauver. Certaines maladies oculaires et leurs symptômes nous sont pour la plupart connus. Ci-dessous un aperçu de quelques unes d’entre elles.

Cataracte

La cataracte est une maladie qui se caractérise par une opacité du cristallin et est une des causes principales des déficiences oculaires dans le monde. La pathologie se développe avec l’âge, toutefois certains petits enfants naissent parfois avec une cataracte de naissance. Chez les enfants, la mise au point de lentilles de contact après une opération de la cataracte permet d’ assurer la qualité de la vue pour toute la vie. Dans tous les cas, seul le patient décide de se faire opérer. Le rôle de l’optométriste est de diagnostiquer, d’expliquer et de soigner la vue du patient dans toute la mesure du possible, sans intervention chirurgicale. Après une éventuelle opération, il se doit également de rendre au patient son acuité visuelle maximale.

Dystrophie cornéenne (Kératocône et autres dégénérescences)

Le kératocône (du grec kerato – cornée, et cône – cône) est une maladie causant une dégénérescence de la cornée qui perturbe la vue. On soigne la plupart du temps la maladie à l’aide de lunettes ou de lentilles de contact, mais parfois une intervention chirurgicale est nécessaire. En général, la maladie ne provoque pas de perte de vue complète, mais perturbe la vue, la lecture, la conduite en voiture ainsi que la vision de nuit. Un examen de la cornée chez un optométriste est indispensable au diagnostic et au traitement du kératocône.

Dégénérescence maculaire liée a l’âge (DMLA)

La DMLA est une maladie qui se développe essentiellement à partir de l’âge de 50 ans. Près de 12% des 65-75 ans souffrent de cette pathologie qui est la cause principale de la perte de la vue dans le monde occidental. Les premiers symptômes sont une baisse de netteté de la vue en général et des difficultés de lecture de près en particulier, comme par exemple l’absence de vision des lignes d’un livre. Le plus souvent les patients pensent qu’il s’agit simplement de changer la correction des verres de lunettes alors qu’en réalité ceci est inutile. L’optométriste est à même de diagnostiquer immédiatement la pathologie. Un diagnostic précoce permet un traitement de la maladie.

 

Glaucome

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique qui entraîne une perte progressive de la vision commençant tout d’abord en périphérie et progressant graduellement vers le centre. Cette maladie est souvent associée à une pression intraoculaire (PIO) élevée qui compresse et endommage les fibres du nerf optique. Dans d’autres cas, malgré une PIO normale, une circulation sanguine inadéquate entraîne la mort (nécrose) des cellules du nerf optique. La perte de vision associée au glaucome est permanente et irréversible. Sans traitement cette maladie peut mener jusqu’à la cécité. Cette maladie peut être d’origine congénitale et des examens précoces doivent être effectués pour la détecter au plus tôt. L’optométriste clinique a un rôle déterminant dans le diagnostic de cette maladie et agit en mesurant la pression oculaire (mesure par pression d’air) et recommande un suivi par un ophtalmologue.

 

Troubles de la vision binoculaire

Le trouble de la vision binoculaire est provoqué par un manque de synchronisation entre les deux yeux mais peut aussi provenir d’une déficience d’un seul œil. Le trouble de la vision binoculaire peut être également provoqué par des problèmes physiologiques de l’œil ou par des troubles neurologiques. Le traitement de la maladie est très différent selon ces deux facteurs et le diagnostic de la cause de la maladie est déterminant pour assurer un traitement efficace. De façon générale, les problèmes lies à une déficience binoculaire sont nombreux mais presque toutes les déficiences binoculaires peuvent être améliorées par la mise au point de lunettes de vue appropriées.

 

L’œil, notre porte ouverte sur le monde, est un organe sensible et délicat, exposé à tous les dangers. Dans la majorité des cas, nous nous rendons compte des perturbations et difficultés oculaires bien après que la maladie se soit développée. D’où l’importance d’examens de contrôle préventifs qui peuvent ainsi améliorer de façon conséquente le traitement si nécessaire. « Je ne comprends pas pourquoi les gens n’arrivent chez moi que lorsque leur vue est terriblement dégradée » déclare Claude Samuel. « Nous n’avons que deux yeux et nous en avons besoin en bon état. Je conseille aux gens d’en être conscients et de ne pas attendre que la dégradation de leur vue devienne insupportable. Car alors le traitement devient beaucoup plus compliqué. »

5
4
3
2
1